Mobilisation du 7 juin : pour les urgences et l’hôpital, urgence vitale !

© Charmag
120 services d’urgences en détresse, des personnels à bout, l’hôpital craque. À Bordeaux, 750 000 habitantEs, les urgences du CHU sont fermées la nuit, avec 40 % des médecins qui sont en arrêt, en burn-out ou qui ont démissionné ! Une tente de la Croix-Rouge filtre les entrées. Seules les urgences vitales régulées par le Samu ont porte ouverte. À Orléans, une personne âgée décède seule sur un brancard, faute de soins et de personnel, précipitant la grève et l’application d’un plan blanc, c’est-à-dire le report des interventions non urgentes pour libérer des places, comme dans une soixantaine d’hôpitaux.
Lire plus